Terry le petit ange 16 11 2007

Merci à tous , et à toi Terry, de ton petit nuage, soit notre guide, pour que nous soyons à la hauteur de cette grande marque de confiance qu’on nous a léguée ce soir  afin, qu’on ne puisse jamais te décevoir………………

 

Soirée chargée en émotions, lorsque Rébecca Horiot, la gorge serrée nous raconte la courte vie de son fils Terry.

Rébecca et Bruno Horiot
Emotion encore lors de la dissolution de l’association et les raisons de son choix pour partager les subsides en cours.

126 000 € à redistribuer : 53 000 € à l’association nationale du malade hospitalisé  » Bruno Maurice », 20 000 € légués à l’amicale des donneurs de sang de Miramas et 53 000 € pour notre association.

-Le choix n’a pas été fait au hasard précise Rébecca, mon mari et moi avons cherché des associations ayant une corrélation avec notre combat.

Le choix porté sur notre association nous a terriblement ému et en particulier notre président qui lors de son intervention fait part de son émotion et de sa colère.

- Nous traduisons notre colère face à l’injustice que nous subissons journellement par une énergie qui nous pousse à continuer même dans les moments les plus durs. Votre choix porté sur notre association nous conforte.. Sachons être digne de cette confiance.

         la remise du chèque

Historique de la démarche

Dans la démarche de ce couple de Miramas désirant connaître notre association, rien de spécial,  car avec Daniel nous avons depuis 5 ans reçu des dizaines de personnes, des journalistes, des étudiants, des associations locales, régionales, parfois étrangères, tous, intéressés par notre combat sur l’environnement et la façon de le mener.Sans l’avoir voulu, notre petite association est devenue référence dans la bataille que nous menons contre toutes formes de pollution et ses conséquences avérées de cancers sur les habitants du pourtour de la zone industrielle et bien au-delà.Pour cela, les tee-shirts jaune et noir ont parcouru des kilomètres sur l’asphalte d’une centaine de manifestations régionales et nationales, des délégations sont montées à Paris à l’assemblée nationale, au parlement européen à Strasbourg, à Barcelone……..

- Alors que peut-on vous apporter ? Nous avons lancé cette demande aux époux Horiot, machinalement comme pour terminer notre présentation d’ADPLGF  et essayer de les aider dans la mesure modeste   de nos possibilités.Mais aujourd’hui, après avoir poliment et largement écouté notre histoire, notre but, notre combat, Rébécca et Bruno nous avouent qu’ils nous connaissent mieux qu’ils semblaient le dire.A partir de ce moment là, l’atmosphère change, Rébecca commence à nous exposer l’origine de sa propre association, son combat, l’histoire de son Petit prince et de son méchant bobo qui l’a gagné un jour d’automne.Petit prince devient petit ange

De cette tragique métamorphose,  Rebecca nous décris les épreuves endurées.Nous sommes consternés abasourdis, des faits inqualifiables jonchent le parcours de la maladie, des faits inhumains, parfois dus à l’incompétence, ou au je-m’en-foutisme, voir à l’intérêt de certaines personnes dont la vocation, devrait être de soulager la douleur d’un malade,, ; de le soigner et s’ils en étaient capables,  de le guérir.

Daniel et moi abordons les risques liés à la pollution,     Pourquoi en rajouter ?la région dépasse pour les cancers plus de 40% que la moyenne nationale.La dioxine tue entre 1.800 et 5.200 personnes par an en France,   2 cancers sur 3 sont liés a l’environnement et un récent rapport de l’INSERM affirme que la notion de pollution aérienne d’une part et morbi dité cardiovasculaires de l’autre, est déjà bien établie et qu’elle ne concerne pas que les individus ayant des pathologies cardio-vasculaires préexistante, .mais aussi les sujets sains et qui ne fumaient pas.

Un sigle m’interpelle ETR, Essai thérapeutique randomisé: malgré ma nullité en connaissances de la langue anglaise  j’apprends que le mot random se traduit en français par le mot: hasard

Et c’est bien de hasard qu’il s’agit,  Je suis effaré, comment peut-on prononcer ce mot en langage médical ????.

Pour le profane que je suis en matière d’ONcologie pédiatrique, j’apprends qu’il s’agit d une étude dans laquelle les participants sont répartis dans différents groupes, avec un traitement par essai thérapeutique standardisé par tirage au sort.

En somme une roulette russe ou enfants cobayes.

Je lis et relis mes références, regardant si je ne me suis pas trompé dans ma lecture, si je ne suis pas trompé de pays.

Et bien non ! Cela se passe chez nous, et le plus terrible c’est qu’il existe d’autres approches de traitements, comme une médecine, basée sur l’individualité des traitements, en adaptant les cures et les doses destinées aux patients selon leurs réactions et le type de tumeurs dont ils sont atteints.

On marche sur la tête, à la base, on a d’autres moyens pour palier aux rejets de dioxines pourvoyeurs de multiples formes de pathologies,  et on les mets de coté,

au bout de la chaine on possède d’autres moyens pour mieux soigner les malades atteins de ces maladies, et là encore on les mets de coté et tout ça pour qui, pourquoi ?

1800 enfants chaque année sont touchés par les cancers, quels sont les pourcentages locaux  et régionaux ?, personne ne le sait, car chose incroyable, même les médecins n’ont pas accès à ce fameux registre des cancers.

« nous avons les pires difficultés a avoir des chiffres précis pour mettre en évidences les relations,   entre pollution et maladies ».

Pourtant d’après la loi du 6 janvier 1978 article 40-5 chapitre 5, sauf opposition des tuteurs légaux de l’enfant, les informations sur la maladie de l’enfant, sont transmises au registre. les parents ont un droit d’information, ce droit peut être exercé par l’intermédiaire d’un médecin auprès du responsable du registre

 

Alors chers amis, il faut continuer à se battre sur tous les terrains.

Notre combat, est une longue chaine de solidarité et d’actions.

Comme la notre, de très nombreuses associations se battent sur le terrain, une bagarre au quotidien contre ces pollueurs pourvoyeurs de maladies et complaisamment soutenus par une administration laxiste toute dévouée aux lobbies industriels, et cela au mépris de la santé des habitants.

D’un autre coté, d’autres bénévoles, ont choisi d’aider ces familles dans la détresse dont un proche ou un ami est atteint de maladies liées, de plus en plus à cette pollution,

Et enfin le monde médical, dont on connaît l’immense dévouement de certain, face à d’ignobles personnages avides de glorioles et d’argents,  asservis à de grands groupes pharmaceutiques et là aussi, au mépris,   de la douleur des malades et de leurs proches.

Chère Rebecca, cher Bruno et à tous les membres de votre association, le don que vous nous offrez ce soir,   au delà sa grande valeur matérielle, nous à touché au plus profond de notre sensibilité, rappelez vous Rebecca et Bruno lors de notre entretien les yeux rougis aux bords de larmes de Daniel.Si la courte vie du petit prince nous avait particulièrement émus, votre choix pour continuer l’œuvre du petit ange a aussi pénétrée le cœur de son président et des membres de l’association

 

Ce contenu a été publié dans 2007, Archives, media, photos manifestations, Terry, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>