Le choc, des dechets Hospitaliers à Fos Sur Mer

On ne nous aura rien épargné. 

Suite à la réunion du mercredi 20 avril (CLIS) dans les locaux d’Evere,  nous apprenons avec colère et effroi les demandes des responsables de l’incinérateur. Une nouvelle fois, les Fosséens devront subir les décisions des dirigeants Marseillais.

JCG Environnement :C’est la méthode de l’autoclave. Le principe de fonctionnement des appareils repose sur une technique de désinfection. Les Dasri sont broyés, puis ils subissent une phase de stérilisation à la vapeur avec un maintien à une température de 138° durant 10 minutes« .

Un an après le démarrage de l’usine, Evere demande une autorisation préfectorale pour augmenter de 20% l’incinération des poubelles de Marseille, soit 60 000 tonnes !Mais le comble, c’est que dans cette demande, il est prévu de bruler 10 000 tonnes de DASRI (déchets d’Activités de soins à risques infectieux) plus communément appelés déchets hospitaliers ! De plus cette initiative ne se limiterait pas aux hôpitaux de Marseille, mais à tous ceux des Bouches du Rhône.

Apres avoir pris les poubelles de Marseille, comme si cela ne suffisait pas, voila que l’on va nous faire cadeau des déchets hospitaliers du département.Mais où va s’arrêter ce crime ? Il ne se passe pas un jour dans notre commune ou nous n’apprenons un nouveau cas de cancer ou une autre maladie similaire.

Ce n’est pas dû au hasard. 

Nous, dirigeants d’ADPLGF,  disons Non, et comptons bien le faire savoir

Comment peut-on comprendre qu’on demande d’augmenter le tonnage de déchets à bruler alors que l’état lui-même ne cesse de répéter de diminuer nos déchets.

C’est anachronique, pour être rentable un incinérateur doit tourner à sa pleine puissance et bruler des déchets au maximum.

Le tri et l’incinération sont deux méthodes contradictoires.

Les faits :

L’augmentation de la méthanisation n’est plus à l’ordre du jour, comme cela était prévu dans le contrat.

La valorisation est quasiment nulle.

Les DASRI :

Comment peut-on continuer à employer une méthode par incinération alors qu’a quelques kilomètres, une usine traite les déchets d’une façon écologique, sans rejets de fumées.

Le prétraitement par désinfection : ce procédé  permet de prétraiter, souvent par broyage et désinfection, les D.A.S.R.I. Ils  sont ensuite assimilables à des ordures ménagères et peuvent donc être  incinérés dans des usines d’incinération des ordures ménagères (UIOM) ou  enfouis dans des Installations de Stockage de Déchets Non Dangereux (ISDND) de  classe 2 (pour déchets non dangereux).

 

Pourquoi ne pas favoriser cette méthode plutôt que de bruler et rejeter les fumées dans l’atmosphère. C’est cela que vous devait mettre en avant

Enquête publique.

Citoyen honnête, je croyais que dans un pays démocratique, j’avais le droit de m’exprimer, je viens de m’apercevoir que cela n’est qu’illusion et simulacre étant donné que cette enquête publique n’est pas encore terminée qu’un arrêté de la préfecture accorde le permis de construire au nom de l’état.

Réunion publique.

Cette soirée a montré combien le projet n’était pas accepté par la population et les élus locaux, elle a montrée également le peu d’intérêt de continuer dans cette méthode d’un autre temps et synonymes de pollution et de graves maladies.

Evere

Même le responsable de communication n’a pu malgré son éloquence se montrer crédible, le directeur lui-même était incapable de donner des explications et des chiffres, c’était pitoyable.

Monsieur le commissaire, nous avons vu passer beaucoup de vos confrères, certain en coulisse nous ont fait des aveux, mais hélas aucun n’a eu ce courage d’aller à l’encontre des directives imposées en donnant leur avis personnel.

Alors Monsieur, c’est en vous suppliant que je m’accroche à votre décision pour que pour une fois, un homme ait le courage de s’opposer au dictat de l’état et que la santé de nos enfants passe avant l’intérêt des industriels.

Je vous remercie

 

 

Ce contenu a été publié dans 2011, Archives, DASRI, media, avec comme mot(s)-clef(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>