le Mea Culpa d’Eugéne Caselli

Sans vouloir l’exprimer directement, l’ami Gégène fait son mea culpa.

En effet le Président Casselli, savait dès le départ de l’affaire que le résultat serait, ce qu’il fait semblant aujourd’hui de dénoncer.

Nous avons toujours annoncé et accusé les dirigeants marseillais ainsi que les responsables d’Evere, qu’ils ne tiendraient jamais leurs promesses et nous avons eu, hélas raison.

Même les plus hautes instances de l’état,  ont cautionné et validé un projet qui ne pouvait tenir la route.

Aujourd’hui, nous ne pouvons que constater les dégâts.

En dehors de sa « vraie, fausse colère ? »,  sur les millions de surcout, des travaux « Superflus » le président de MPM, révèle quelques chiffres et problèmes que nous avions toujours fortement annoncés.

Je cite Monsieur Caselli dans la PROVENCE du 25/10/2012 :

- un tri des déchets moins efficace que prévu, 82% contre 98 prévu dans le contrat initial

- une méthanisation sous-utilisée, elle ne fonctionne qu’au ¾ de sa capacité imposant un enfouissement complémentaire des déchets entrants sans traitement.

En outre, plus des quatre cinquième du compost  produit n’ont pas été revalorisés.

La production de biogaz est inférieure de plus d’un tiers de ce qui était prévu et une grosse partie serait consumée en torchère.  

Quant à la consommation en eau potable 27 fois supérieure à l’autorisation préfectorale, 82 000 m3 pour 3000 m3 de prévu…

De plus, il dénonce que les dirigeants d’Urbaser, Evere, tentent par TOUS les moyens d’empêcher, les assistants techniques de la Communauté Urbaine de pénétrer sur le site et de vérifier les résultats.

Un Incinérateur mal géré qui bafouille, laissant échapper son terrible poison chargé de dioxine polluante dans le ciel de la région.

La morale de ce cette histoire s’écrit au grand jour, rappelez-vous nos manifestation sur la parole donnée, si cette dernière fut accomplie dans les règles et en temps, nous n’en serions pas là.

Alors monsieur Caselli,  c’est bien de dénoncer aujourd’hui les dérives d’Evere Urbaser, mais helas vos décisions du passé,  nous donne droit de nous mefier de vous, pouvons-nous encore vous faire confiance sur les actions que vous allez réellement mener contre les hauts responsables de cette usine.

Pour notre association, nous réafirmons que pour une gestion saine, non polluante et écologique des déchets,  seule la voix de la raison, telle que nous l’avons toujours proposée.

Un traitement des déchets sans incinération.

 

Ce contenu a été publié dans 2012, Environnement, Incinérateur. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>