lettre au Prefet

Monsieur le Préfet

Préfecture des Bouches du Rhône

Boulevard Peytral

 

13282 MARSEILLE cedex 20

 

 

Fos, le

 

Objet : Pétitions contre le Projet Terminal Méthanier GDF/Cavaou à Fos

            Projet Incinérateurs CUMPM/Fos

 

 

Monsieur le Préfet,

 

Nous venons par la présente vous informer du rendez-vous pris avec Monsieur le Sous-Préfet d’Istres, le lundi 17 novembre à 10 h pour lui remettre en main propre les milliers de pétitions concernant le projet de GDF d’implanter un nouveau Terminal Méthanier sur la presqu’île du Cavaou à Fos sur Mer.

 

Signatures recueillies auprès des Fosséens ainsi que des touristes fréquentant cette plage et pas seulement en période estivale.

 

Toujours sur ce même sujet, nous faisons suite à notre courrier en date du 18 septembre 2003, par lequel nous vous avions signalé les risques supplémentaires énumérés dans la Tierce-Enquête de l’Etude des Dangers du Bureau Véritas, et qui n’était pas jointe à l’Enquête Publique qui s’est tenue en Mairie de Fos du 2 janvier au 18 février 2003.

 

Depuis, les preuves de dangerosité s’accumulent :

La zone industrielle de Fos est située en zone sismique ( plan ci joint du BRGM ).

En cas de séisme, les conséquences de l’effet Domino sur les installations industrielles environnantes, dépasseraient les plus grands films catastrophe que l’on puisse imaginer

 

Pour rester dans la démesure et, dans l’éventualité d’une implantation de GDF au Cavaou, en compensation de la perte de la Grande Plage du Cavaou, le Port Autonome a déjà envisagé sur plans l’aménagement d’une plage artificielle entre Fos et Port de Bouc.

Le sable récupéré par dragage dans les fonds de l’embouchure du Rhône, déposé entre des brise-lames garnirait de soi-disant petites plages

 

Nous ne sommes pas naïfs à ce point. Tout le monde sait ce que charrie le Rhône : toutes sortes de polluants déversés dans ce fleuve tout au long de son cours par les usines, les crues, les eaux de ruissellement depuis en amont de Lyon. Ce sable est saturé !!!

 

– Quelle personne sensée, quel touriste, s’aventurera sur cette nouvelle plage ? en laissant ses enfants fouler ce sable hautement toxique ? ou se baigner sur ces rivages ?

– Qu’en sera-t-il du Pavillon Bleu résultat du travail réalisé par notre commune pour la qualité des eaux de baignade et qui attire de nombreux touristes ?

 

Le résultat des analyses très pointues, que nous ne manquerions pas d’exiger avant toute réalisation, rendrait caduque ce projet que ses concepteurs s’évertuent à rendre idyllique pour les Fosséens.

1/2

2/2

 

 

Dans un autre registre, mais tout aussi alarmiste pour les Fosséens et les populations environnantes, et sur lequel vous aurez aussi à vous prononcer prochainement :  les incinérateurs.

 

Celui du Groupe Suez est semble-t-il toujours dans les cartons.

 

Quant au projet  de la Communauté Urbaine de Marseille Provence, bien que son Président Monsieur Gaudin ai voté au sénat le protocole de Stockholm réclamant l’arrêt de la construction de nouveaux incinérateurs.

Nous avons appris, le  25 octobre dernier, par Monsieur Assante, lors de sa conférence au Salon Bio-Artémisias, où nous étions présents.

 

– Que c’était le Port Autonome, qui avait proposé à la Ville de Marseille le site de Fos sur Mer pour l’implantation de son incinérateur d’ordures ménagères.

Nous savions déjà que la population de plusieurs arrondissements de Marseille l’avait refusé, pourquoi ?

– Que la ville de Marseille courant décembre, donc dans quelques jours, allait lancer l’appel d’offre pour la construction de son incinérateur sur la ZIP de Fos sur Mer.

 

Alors que depuis 1992 la Ville de Marseille sait que la décharge d’Entressen doit fermer,

-Pourquoi Marseille a-t-elle tant tardé à démarrer la collecte sélective de ses ordures ménagères ?

-Pourquoi recourir aux extrêmes, et dans ce cas à l’incinération ?

-Pourquoi choisir cette solution radicale pour se débarrasser  des ordures ménagères ?

-Pourquoi soudain tant de hâte ?

-Pourquoi loin de Marseille ( ce qui en augmente le coût de revient, et les dangers liés aux transports )?

Est-ce l’effet América-Cup ?

 

Par leurs projets gigantesques d’incinération, le Port Autonome et la Communauté Urbaine de Marseille Provence Métropole ont décidé de faire de notre commune la poubelle de l’Europe et du pourtour Méditerranéen. Ils nous condamnent aux pires maux.

 

            Plus que jamais vigilants et déterminés, nous continuerons d’agir en conséquence.

 

Puisqu’il vaut mieux prévenir que guérir, et pour éviter de dire une nouvelle fois qu’il est trop tard, comme dans les dossiers  terribles de l’amiante, les farines animales.

Trop tard encore pour des catastrophes en tout genre, objets de procédures toujours d’actualité ( AZF-Toulouse,.) où seul l’Etat et les Multinationales gagnent au détriment de la vie des citoyens,

Nous vous prions instamment Monsieur le Préfet de prendre les bonnes décisions afin de protéger la santé et l’avenir de la population.

 

Vous occupez une fonction Monsieur le Préfet.

Un jour dans le cadre de vos fonctions, vous repartirez vers d’autres cieux moins pollués, moins dangereux pour vos enfants.

Vous nous oublierez…….

 

Nous, nous devons rester !

Parce que nous avons construit notre vie ici, avec nos enfants.

Pourrons-nous vous oublier ?

 

Nous espérons beaucoup de votre décision Monsieur le Préfet.

 

Nous vous prions à nouveau, d’accepter de recevoir les Responsables de notre Association et, dans cette attente,

Veuillez agréer, Monsieur le Préfet, notre respectueuse considération.

 

Le Président Daniel Moutet

 

 

Ce contenu a été publié dans 2003, Archives, GDF, media, avec comme mot(s)-clef(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>