Nouvelle étude sur les impacts sanitaires de la pollution particulaire.

Une nouvelle étude réalisée par « Santé Publique France », nouvelle agence nationale issue de la fusion de l’INVS (Institut National de Veille Sanitaire) l’INPES (Institut National de Prévention et d’Education à la Santé) et de l’EPRUS (Etablissement de Préparation et de Réponse aux Urgences Sanitaires) a récemment publié une étude largement relayée par les médias. Cette nouvelle évaluation permet d’estimer à 48 000 le nombre de décès imputables à l’exposition aux particules les plus fines, inférieures ou égales à 2.5 microns, mesurées en continu par les AASQA (Associations Agrées pour la Surveillance de la Qualité de l’Air).  Plusieurs études avaient déjà estimé l’impact sanitaire de la pollution particulaire. Si l’info ne constitue pas un scoop, elle confirme que les chiffres avaient été sous-estimés et  affirme le lien entre pollution atmosphérique maladies respiratoires, cardiovasculaires, cancers et naissances prématurées. L’étude précise que l’ensemble du pays est concerné, même si les agglomérations importantes sont les plus touchées ; celle de Marseille étant une fois de plus classée en tête. Du côté des sources émettrices, pas de nouveautés non plus. Trafic routier, industrie, chauffage et agriculture sont montrés du doigt. Mais rien n’est inutile. Cette méthode Coué version scientifique aura peut-être raison des irréductibles septiques qui nient ou minimisent encore les conséquences sanitaires de la pollution atmosphérique. Rappelons que localement, l’étude en santé environnement EPSEAL menée sur les communes de Fos et Port saint Louis est entrée dans sa phase d’analyse des données recueillies auprès des habitants et que les groupes de travail sont ouverts à tous. Rappelons aussi aux inconditionnels de la « vocation industrielle » de notre territoire, persuadés que le développement économique doit conditionner l’intérêt général, que le rapport de la commission sénatoriale Husson a estimé à plus de 100 milliards d’euros, le coût annuel de la pollution atmosphérique.

Communiqué de presse Santé publique France : http://www.santepubliquefrance.fr/Accueil-Presse/Tous-les-communiques/Impacts-sanitaires-de-la-pollution-de-l-air-en-France-nouvelles-donnees-et-perspectives

 

 

Ce contenu a été publié dans 2016, Environnement, Pollution, Qualité de l'air, Santé, Site d'ADPLGF. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>