Pollution Arcelor Mittal

L’association a décidé, suite à la multiplication des panaches de fumée qui peuvent être aperçu de plus en plus souvent, de demander une CLIE EXTRAORDINAIRE pour obtenir des explications.

NOTRE MAIL DU 22 JUILLET…

Objet : Pollution sur le site ARCELOR MITTAL

Madame,

Suite à notre conversation téléphonique, je vous envoie les photos du lundi 19 juillet prises après le démarrage de l’unité agglomération. Etant donné que ce n’est pas la première fois cette année qu’il y a de tel incident. Je demande qu’il soit programmé une CLIE extraordinaire portant sur cette pollution qui n’est pas anodine pour l’environnement et surtout pour la population. Je souhaite aborder les taux de dioxines émises lors de tel incident, et de tout les autres panaches que j’ai pu prendre en photo depuis le début de l’année. Je vous ferais parvenir toutes ces photos sur un CD afin que vous puissiez les visionner en pleine résolution. J’ai pris ce soir entre 19h23 et 19h57 les photos  ci- jointes sachant que l’incident avait démarré à 16H30 .

De plus, je souhaiterais qu’on fasse l’état de toutes les pollutions diffuses depuis le début de l’année qui me semblent dépasser les limites par rapport aux années précédentes.

Je vous remercie de bien prendre ce courrier en considération.

Recevez, Madame, mes salutations.

Le Président

Daniel MOUTET

Copie : Mr Gilbert SANDON (DREAL), Mr le Sous-préfet Roger REUTER, A tous les membres de la CLIE ARCELOR MITTAL

UNE REPONSE QUI NE NOUS SATISFAIT ABSOLUMENT PAS…

Monsieur Moutet,

Je souhaite répondre directement, ainsi qu’à l’ensemble des participants à notre CLIé (Commission Locale d’Information et d’Echanges) à votre email du 22 juillet*. Pendant ces séances, nous abordons, dans un esprit d’ouverture et de transparence, les problèmes qui nous concernent, en particulier sur l’environnement et je vais faire de même via cet email, car je considère que les demandes de nos riverains doivent faire l’objet d’une attention particulière.

La réduction significative des panaches est au cœur de nos préoccupations environnementales. J’aimerais vous faire savoir que ceux survenus ces dernières semaines ont fait l’objet d’un traitement spécifique au sein des instances internes à l’usine : Comités de Direction des 15 et 22 juillet et Comité d’Etablissement du 22 juillet. Parallèlement, nous avons sensibilisé le personnel à ce sujet, dans notre support de communication interne de la semaine du 7 au 13 juillet (lettre envoyée à tous nos salariés).

Suite à un arrêt de maintenance, nous avons procédé au redémarrage de l’unité d’agglomération le 19 juillet dernier, opération dont Madame Chailleux vous a informé le jour-même, par téléphone, au même titre que les autres associations. Je vous rappelle qu’à chaque redémarrage de cette installation, un laps de temps doit s’écouler avant que l’on puisse remettre en service les installations de filtration (électrofiltre) et le Traitement des Fumées de l’Agglomération (TFA), et ce pour des raisons de sécurité.
Je tiens également à vous rappeler que des investissements destinés à une meilleure protection de l’environnement sont en cours sur notre site. Pour en citer les principaux : renforcement du dépoussiérage secondaire à l’Aciérie, qui doit nous permettre de réduire significativement les panaches de cette installation (mise en service prévue à l’été 2011) ; désulfuration du gaz de Cokerie (phase 1 du projet d’amélioration du refroidissement, mise en service prévue à la rentrée) ; nouveau gazomètre de gaz de Cokerie (mise en service prévue dans les prochaines semaines…).

Je comprends que la situation actuelle ne soit pas satisfaisante pour vous. Nous agissons et allons continuer d’agir au maximum pour réduire ces désagréments tant pour notre personnel que pour nos riverains.

Afin de répondre à votre demande d’information et d’échange, nous souhaitons organiser un point complet sur les émissions atmosphériques avec l’ensemble des parties intéressées. Pour des raisons d’organisation, je vous propose de nous revoir le 11 octobre prochain pour une CLIé que nous consacrerons largement à ce sujet. Une invitation vous sera envoyée début septembre.

Je vous remercie pour votre email et reste à votre disposition pour tout renseignement complémentaire.

Cordialement

 Carlos Espina | CEO
ArcelorMittal Méditerranée

Direction | Bâtiment DB27
F-13776 Fos-sur-Mer CEDEX, France

 LA VILLE DE PORT ST LOUIS S’INQUIETE AUSSI…

Madame,

Le vendredi 16 juillet 2010, je vous alertais par téléphone sur un éventuel disfonctionnement du site Arcelor Mittal.

Ce même jour vers 9h 30 des fumées suspectes noires et denses se dégageaient des cheminées de ce site industriel

Dans un premier temps, vous sembliez ne pas être informée d’un quelconque problème sur cette zone, pas plus que ne l’était, d’ailleurs, la Mairie de Port St Louis Du Rhône.

Après renseignements pris, vous me confirmiez un dysfonctionnement au niveau de la cokerie.

Le soir vers 18h30, à la présence de ces fumées noires, s’ajoutaient des fumées rougeâtres.

Le lundi 19 juillet : même scénario, matin et soir ; Je vous passerais donc les jours suivants, identiques au lundi.

Doit-on rappeler aux  industriels, en plus du respect de la santé de nos habitants, qu’il leur  est recommandé en période « d’alerte ozone », de réduire leur activité ?

Vous n’êtes pas sans savoir que nous subissons depuis des mois le fonctionnement dégradé de cette usine.

Cette situation, dans une zone à forte concentration industrielle et un climat météorologique  déjà très défavorable, vient encore incrémenter la dégradation de la qualité de l’air (nombreuses journées en alerte ozone, dépassement en nombre de jours des valeurs limites pour la santé, en particules PM 10). Situation inquiétante et très préjudiciable pour la santé de nos habitants.

Face à cet état de fait, il devient  indispensable de :

  • Procéder à la vérification du site en vue d’une mise en conformité
  • Faire respecter la règlementation en vigueur
  • Déclencher une étude d’impact  sur la santé des habitants de notre commune
  • Informer systématiquement les  communes avoisinantes, d’un dysfonctionnement     (engagement du directeur d’ARCELOR lors de la dernière CLIE)
  • Réunir une CLIE rapidement.

Comptant sur votre réactivité

Très cordialement

Sophie MICHEL

Adjointe au développement durable, cadre de vie, patrimoine naturel

Ville de Port St Louis Du Rhône

Ce contenu a été publié dans 2010, Archives, Pollution, avec comme mot(s)-clef(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Pollution Arcelor Mittal

  1. pellissier dit :

    bonjour
    j ai lu ce qui précède et qui date un peu; je vis à istres depuis 2010 et travaille à fos; depuis que je suis ici, je souffre de la pollution provenant des raffineries et autres usines, mais surtout des émanations, fumées et poussières d’Arcelor; suivant les vents, nous sommes incommodés en journée à fos, puis le soir à istres quand le vent a tourné; même si des améliorations ont éventuellement déjà été apportées aux installations, ne pensez-vous pas qu’arcelor devrait faire plus ? les moyens à mettre en œuvre sont sans doute très coûteux et difficile à intégrer, mais j’ai l’impression qu’il en va de la vie de millier de personnes; nous sommes là pour le travail, mais ce n’est pas une raison pour y mourir; quel poids pouvons-nous avoir pour faire diminuer cette nuisance? cordialement

    • euphorbe dit :

      Bonjour
      Nous ne pouvons évidement que vous donnez raison, depuis le début de notre association, nous n’avons pas cessé de dénoncer les pollutions émises par Arcelor.
      Nous sommes présents, par l’assiduité de notre président à toutes les réunions, tels que Commission locale d’information (CLI) ou Commission locale d’information et de surveillance (CLIS) structure d’information.
      Même si des améliorations ont éventuellement été apportées aux installations, comme vous le précisez justement, il n’en demeure pas moins qu’il suffit de lever les yeux pour se rendre compte, qu’il y a toujours de gros problèmes.
      Depuis des années, nous avons fait maintes réunions avec les responsables direction et environnement, ne serait-ce que pour l’installation de la cheminée de l’agglomération la plus grande pourvoyeuse de rejets de dioxine et autres polluants.
      Depuis sa création les procédés de dépollution installations de filtration (électrofiltre) et le Traitement des Fumées de l’Agglomération (TFA), n’ont jamais été fiables.
      (Lire tous nos articles en cliquant sur le mot clé arcelormittal).
      Quant aux Maîtrise des émissions diffuses de poussières des sites de production (aciérie, haut-fourneau, cokerie) si souvent évoquées, là encore, malgré la pose de caméras dites intelligentes de détection des poussières, forcé là aussi de constater que les avancées technologiques proposées par la direction restent toujours sans effets.
      On nous expose souvent les dépenses engagées pour combattre la pollution, mais elles résultent simplement de nouvelles installations plus performantes en production pour l’usine et qui souvent faute d’entretien deviennent à leur tour au bout de quelques temps de nouvelles sources de pollution.
      En vous remerciant d’avoir consulté notre site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>