PROTECTION DU PATRIMOINE LOCAL…

Il est toujours fatigant d’écouter lors d’une réunion, des responsables du GPMM faire l’apanage de leur implication dans le secteur environnemental et en particulier dans la protection du patrimoine local.

Pourtant, les exemples contraires ne manquent pas autour de Fos, déjà dans les projets Fos 2020 du PAM, on pouvait lire :

-Le schéma directeur propose une restitution progressive du paysage de Crau.

Cela passe par la suppression des aménagements parasites et des décharges sauvages, un encouragement de l’élevage intensif, et la restauration du mas et de la bergerie (le Paty du Ventillon).

Quand est-il, quelques années plus tard, malgré de nombreuses demandes et de nombreuses promesses non tenues de la part des responsables du PAM, la bergerie aujourd’hui est en total délabrement.

Pourtant, une pétition avait circulé, menée par monsieur Rieu notre félibre local.

Une autre demande avait été faite par un élu local pour des rencontres pédagogiques avec les bergers qui occupaient ou louaient les lieux, la réponse fut négative.

L’état de la bergerie ne demandait (photo) à ce moment-là que peu d’investissement.

Mais les réponses, ont toujours été négatives, voir ignorées.

On pourraient aussi citer, le Mas de l’Audience sur le territoire de Solmer ( arcelor Mitttal aujourd’hui).le Mas encore en état, a été détruit gratuitement, détruisant un pan du patrimoine de ce lieu .

Que dire encore du Mas de la Feuillane au Nord de SPSE, ce magnifique mas chargé d’histoire occupé par une grande famille de bergers locaux, a été laissé à l’abandon sans avoir été utilisé.

La liste est longue de ces bâtiments n’ayant eu que le malheur, de se trouver dans le périmètre de la zone du projet de la ZI.

Seule l’usine Esso, a eu l’initiative de valoriser le mas de la Cabanette pour créer un lieu d’accueil pour le CE.

Lors d’une des dernières réunions du GPMM le 18 Janvier, le président d’ADPLGF a relevé ces défections, la dernière étant la pompe historique du Tonkin édifiée fin du 19e siècle pour un projet de remblaiement des marais.

Le GPMM avait pourtant émis le projet en 2007, la réfection du site, 250 m2, avec un intérieur décoré imitation marbre, des espaces extérieurs richement aménagés, une terrasse,   pour un budget faramineux de 765 000€ HT.

Mais le projet n’étant toujours pas réalisé, le GPMM à mis en accusation la DREAL, qui depuis ces années  bloque ce dernier pour des raisons de sécurité des visiteurs.

Raisons invoquées, des canalisations passeraient trop près du projet, mais que dire alors des gazoducs, oléoducs, conduites de méthylène,  à quelques mètres de maisons habitées, sous une plage ou des centaines de baigneurs se font bronzer, ou pratiquement contre un complexe scolaire.

Quant à la réponse du GPMM sur la protection de ces lieux à risques compensée par une épaisseur de tuyauteries quatre fois plus épaisse relève de l’exagération et que dire alors de certaines constructions construites bien après la pose de ces tuyaux.

La situation géographique isolée du projet est tout autre que celle décrite précédemment.

Mais au pire ou au mieux,  pourquoi alors ne pas se contenter de limiter le projet et en premier lieu, le mettre « hors d’eau » pour le sécuriser et revoir ensuite un nouveau projet, moins fastueux comme une simple remise en état.

Qu’attend-on une nouvelle fois, que la cheminée s’effondre, comme c’est en cours, (voir photos), que le bâtiment disparaisse complétement pour dire alors qu’il est désormais trop tard pour faire des travaux.

Décidemment, à l’écoute de certain tribun du GPMM, il est plus facile de dire que de faire.

BERGERIE DU PATY AVANT/MAINTENANT

 

POMPERIE DU TONKIN AUJOURD’HUI

 

Ce contenu a été publié dans Environnement, media, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>